BINÔME HUMAIN-ANIMAL L’animal mon ami asbl

Banc Public n° 257 , Mai 2017 , Catherine VAN NYPELSEER



Votre animal et vous, une belle histoire d’amour, mais… Peu importe l’âge, nul n’est à l’abri d’une maladie, d’un accident ou d’un décès…Vous êtes-vous déjà posé la question de savoir ce qu’il adviendrait de lui si vous n’étiez plus là pour le choyer ?L’idée du grand départ est évidemment une pensée douloureuse que l’on préfère éluder, mais lorsque le malheur frappe, il est trop tard !

 

Savez-vous combien de chiens et de chats se retrouvent ainsi dans un refuge et sont euthanasiés faute d’adoptants, de surpopulation ou encore parce que trop marqués par l’âge. Et lorsque la personne décédée a encore une famille, il faut bien reconnaître que celle-ci n’a généralement pas l’intention de s’encombrer de l’animal ! Le même problème se pose lors d’une entrée en maison de retraite ou hospitalisation de longue durée … !

 

Comment et en quoi cela consiste-t-il ?

 

Le concept du BINÔME HUMAIN ANIMAL de l’asbl L’animal mon ami vous offre la tranquillité d’esprit en vous assurant que, jamais votre petit compagnon ne se retrouvera dans cette situation tragique si vous n’étiez plus en mesure de le choyer.

 

Moyennant une modeste cotisation annuelle de 25 euros, vous et votre animal serez inscrits sur le réseau de l’asbl L’animal mon ami. Un document ainsi qu’une carte d’adhésion vous seront envoyés, spécifiant qu’en cas de décès, l’association doit être avertie pour une prise en charge immédiate de votre petit compagnon.

 

Il s’agit d’une immense chaîne alliant l’amour des animaux et des humains.

 

Que vous possédiez un animal ou souhaitiez en adopter un, ce réseau n’attend que votre adhésion.

 

Avançant en âge, très souvent les gens n’osent plus se lancer dans la belle aventure d’une nouvelle adoption par

 

crainte du devenir de leur compagnon lorsqu’ils ne seront plus là ou se trouveront dans l’incapacité physique de s’en occuper. Ils se privent ainsi de tous les bienfaits scientifiquement prouvés par la présence d’un animal et parallèlement, ôtent une chance à un petit malheureux de trouver un foyer.

 

Un des buts de l’association, est justement de promouvoir la cohabitation la plus longue possible entre une personne et un animal de compagnie.

 

Lorsqu’un affilié, de par la maladie, entrée en maison de repos ou décès n’est plus en mesure de s’occuper de son petit compagnon, la base de données est mise à jour et des recherches sont entreprises pour trouver une personne qui, inversement, a « perdu » son animal. Le temps de trouver un nouvel adoptant, celui-ci sera accueilli au sein de l’association et vivra librement dans un contexte familial et ce, quelle que soit la durée. S’il ne trouve pas de nouveau foyer dû à un âge avancé, à un handicap ou maladie contraignants ou pour toute autre raison, il restera vivre chez nous entouré d’amour et de soins appropriés et ce, jusqu’à son dernier souffle.

 

En cas de décès de l’animal d’un des membres du réseau, la base de données est également mise à jour, indiquant que cette personne est disponible pour une adoption.

 

Vous ne souhaitez pas faire partie du réseau ? Vous pouvez malgré tout nous aider soit, en diffusant le concept autour de vous, en devenant famille d’accueil, en parrainant un de nos protégés, en devenant membre de l’association ou par un don libre, sachant que sans votre soutien, rien n’est possible pour subvenir aux besoins de nos petits protégés (frais vétérinaires, médicaments, anti-puces, vermifuges, nourriture etc.) Votre argent peut également servir à sortir en urgence de refuges, de pauvres petits orphelins dont les jours ou les heures sont comptés, leurs maîtres n’ayant pas eu connaissance à temps du concept…

 

 

Catherine VAN NYPELSEER

     
 

Biblio, sources...

Siège social: Frans Verbeekstraat 233

B-3090 OVERIJSE

Cpte BE 85143085098306

www.lanimalmonami.com

 

lanimalmonami.asbl@gmail.com

 
     

     
 
Société

L'INTELLIGENCE DES EXPERIMENTATEURS
BINÔME HUMAIN-ANIMAL L’animal mon ami asbl
Au Diable, les smartphones ?
Le Philosophe, berger de la démocratie
« Êtes-vous pollués par l’extrême droite ? » analyse d’une manipulation idéologique
La politique des bidules en Région bruxelloise et l’absence de vision des politiques
LA MOBILITÉ à BRUXELLES
90 millions d’Américains sont pauvres
LES PÈRES ÉLIMINÉS
Notre alimentation industrielle
Nutrition, prix bas et maladies de civilisation
Circulation
Disparitions
DICTATUREDU DROIT … de nouvelles formes d’oppression?
Les Bons Comptes de Noël
Billet F’Humeur
FRANCE NOIRE
NOS AMIS LES ANIMAUX
Drogues: au-delà de la prévention, la réduction des risques
Sociologie du suicide
Citrouilles
Elitisme
Droit et avocats
Ixelles, place Flagey
LA RESPONSABILITE MEDICALE
COHABITERONS NOUS LEGALEMENT?
ASBL ET SOCIETES VONT-ELLES S'AMENDER?
THE RON HUBBARD COMPANY
EDITO
L'ESTOMPEMENT DE L'ETAT DE DROIT
VEUILLEZ CACHER CE CORPS QUE JE NE SAURAIS VOIR
Skwatalamoutou
SQUATT STORY
Brèves
L'INCINERATION, UN CONCEPT DEPASSE?
Sans jardin fixe, Dormir dehors
Touche pas à mon zinc
Otes toi de mon pavé
 
   


haut de page

Banc Public - Mensuel indépendant - Politique-Société-environnement - etc...
137 Av. du Pont de Luttre 1190 Bruxelles - Editeur Responsable: Catherine Van Nypelseer

Home Page - Banc Public? - Articles - Dossiers - Maximes - Liens - Contact